Nos aventures cistiques

Carnet de Route cistique des poules-vaudoises
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez
 

 9. n°17380 - La ciste du belvédère

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Le Cot Suprême
Le Cot Suprême


Nombre de messages : 115
Date d'inscription : 25/06/2006

9. n°17380 - La ciste du belvédère Empty
MessageSujet: 9. n°17380 - La ciste du belvédère   9. n°17380 - La ciste du belvédère EmptyMar 25 Juil - 23:30

la ciste n°17380
appelée : La ciste du belvédère
cachée par omaha
localisation : France 66 Pyrénées-Orientales La vallée âpre
description : bocal en verre dans sac plastique noir.


***************************************************

"Ils choisirent la périlleuse aventure du passage des P. pour l'honneur de servir" De Lattre de Tassigny.
Trouve le monument qui leur est dédié, la ville a été honorée de la croix de guerre.
Va au belvédère et repère la rampe en bois. Le 1er arbre à sa droite l'abrite.
Bonne chance
omaha

*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cistes.virtuaboard.com
la-poule-vaudoise
Les Cot-Cot d'Or
Les Cot-Cot d'Or


Féminin Nombre de messages : 56
Age : 35
Date d'inscription : 25/06/2006

9. n°17380 - La ciste du belvédère Empty
MessageSujet: Re: 9. n°17380 - La ciste du belvédère   9. n°17380 - La ciste du belvédère EmptyJeu 27 Juil - 4:41

Le Vallespir doit son nom aux romains qui l'ont appelé "La vallée Âpre", soit "Pagus Vallis Asperi" en latin.

----------

Guerre de 1939-1945
LES ÉVADÉS DE FRANCE
par l’Espagne

"Ils choisirent la périlleuse aventure du passage des Pyrénées pour l'honneur de servir"
(Maréchal de Lattre de Tassigny)

Depuis 1941 et jusqu’en 1943 des Français ont tenté de rejoindre les Forces Françaises Libres. Environ 50.000 réfractaires-Résistants, ou plus, sont partis vers l’Angleterre quand cela était possible, mais surtout vers l’A.F.N. pour s’engager. Ils acceptaient tous les risques, de la prison à la mort, pour reprendre le combat outre-mer en armées régulières. La seule issue : traverser clandestinement les Pyrénées. Ils allaient, au péril de leur vie, passer à travers les surveillances, être aussi transparents que possible aux yeux des Allemands, de la milice et, en général de toutes les polices, fussent-elles françaises ; traverser la montagne en costume de ville, sans entraînement et souvent sans provisions de bouche. Environ les deux tiers des tentatives échouèrent, entraînant des conséquences dramatiques pour des familles entières à la suite de la capture du Résistant par l’ennemi. Peut-être ne saura-t-on jamais le nombre exact des disparus, entre 40.000 et 60.000 qui furent repris et exterminés avant d'avoir pu atteindre la frontière ou même parfois la ligne de démarcation séparant la zône occupée du reste de la France

La réussite du passage s’achevait sur la capture par les carabiniers espagnols et une marche interminable, harassés, enchaînés. Ils étaient alors jetés dans des « prisons modèles » où l’on entassait jusqu’à quatorze détenus dans une cellule. Un camp de concentration avait été construit par des ingénieurs nazis à Miranda de Ebro. Destiné aux républicains espagnols pris par les franquistes, on y enferma des Français. Sa honteuse trace a aujourd’hui disparu. Outre les prisons de passage, vingt grands centres d’internement furent recensés en Espagne.

--------

Céret est une sous préfecture dynamique et souriante qui compte 7600 habitants. Tout ici est Méditerrannée: culture ancestrale traçant les lignes d'une civilisation généreuse, nourrie de soleil, de lumière et de couleurs. Passionée, Céret s'anime et vibre au rythme de la fête (voir page "activités").

Pour vos randonnées et promenades vous trouverez des richesses naturelles et des paysages variés avec des sentiers praticables toute l'année grâce à un doux climat.

Notre établissement se situe sur la route menant au Pic de Fontfrède. Ce dernier est très important pour les céretans. Au milieu des châtaigniers, des pins et des hêtres vous y découvrirez un magnifique panorama de l'Espagne. Cette proximité de la Catalogne Sud nous est rappelée par la "Stèle des évadés". En effet, nombreux sont ceux qui, durant la dernière guerre mondiale, franchirent la frontière pour aller retrouver les forces libres. Ceci a valu la croix de guerre à la ville de Céret.

------------

Le territoire communal va jusqu'à la frontière au sud, où culmine le pic des Salines (1 333 m). La forêt de Fontfrède, autour du pic de ce nom (1 093 m), très appréciée des promeneurs, abrite la stèle des Évadés en souvenir des nombreux passages de la frontière lors de la dernière guerre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
9. n°17380 - La ciste du belvédère
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» quelle tente pour ma grande famille ???
» Temple de Eames "Le Belvédère" à Fribourg - café
» Cistus monspeliensis - ciste de Montpellier [identification]
» Ciste !!!
» Bouture du Ciste

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos aventures cistiques :: France :: Pyrénées Orientales (66) - Languedoc-Roussillon :: Résolu - Pyrénées Orientales-
Sauter vers: